KARATE-DO SHOTOKAI Haut-Rhin : site officiel du club de karaté de COSEC de VILLAGE-NEUF - clubeo

Historique du Club

7 juin 2010 - 10:08

Rencontre avec Me Harada / Elèves de Me Harada / Création du Club Mulhousien de Karaté-Do / 2 ème dojo à Mulhouse / Activités

RENCONTRE AVEC Me HARADA

C'est en octobre 2005 que l'aventure commence. Trois amis d'un dojo (le lieu où l'on suit la voie) de karaté-do créé en 1983 à Bâle (voir l'article "Klub KDS-Basel") se rendent à Mâcon pour suivre un stage de KARATE-DO SHOTOKAI dirigé par Me HARADA qu'ils ne connaissent que de nom, sauf l'un d'eux, Pierre Wessang. Ce dernier avait fait partie de l'Association France-Shotokan (FSK) de 1967 à 1984 et avait aperçu, l'une ou l'autre fois lors d'un stage à Paris, cet autre élève de Me Gichin Funakoshi qui avait lui aussi quitté le Japon pour aller enseigner le karaté au Brésil, comme l'avait fait Tsutomu Ohshima le Directeur Technique de FSK à Los Angelès. Cette première rencontre avec Me Harada ne fût pas un coup de foudre tant les différences entre le style Shotokan, alors pratiqué par les trois amis, et le Shotokaï sont importantes et difficiles à intégrer pour qui a suivi une voie différente depuis des décennies.

ELEVES DE Me HARADA

D'autres stages avec Me Harada ont suivi, pour beaucoup plus de membres du dojo bâlois. ainsi que des séjours privés à Reims auprès du couple Mathieu (voir la Galerie de photos "La Lignée"). Entretemps au dojo les réflexions, les discussions, les expérimentations et les remises en questions -douloureuses pour certains de ces "anciens"- sont allées bon train. Des débuts de compréhensions ont fini par se faire jour, quelques certitudes sont apparues, au point que nous avons décidé, en octobre 2006, de demander à Senseï de faire partie de ses élèves, ce qu'il accepta sans hésitation. Aujourd'hui nous sommes devenus nombreux à être passionné(e)s par cet art-martial traditionnel subtil qui n'exige pas une constitution d'athlète. Nombreux aussi à aller suivre les stages que dirige ce vieux maître (83 ans!) qui a connu le mythique dojo "Shotokan" (détruit en 1945 lors d'un raid aérien) à Tokyo et qui -à la manière d'un chercheur scientifique- a consacré sa vie entière à la "voie de la main vide".

CREATION DU CLUB MULHOUSIEN DE KARATE-DO

Le dojo de Bâle est en fait mi-Suisse et mi-Français (et mi-Allemand!). Comme des karatékas Mulhousiens, également pratiquants de très longue date, ont souhaité nous rejoindre dans notre pratique du style SHOTOKAI et que nous avons facilement trouvé un nouveau dojo à Mulhouse nous avons officiellement créé un nouveau club dans cette ville le 31 janvier 2007. Ce club est donc le "frère cadet" du dojo de Bâle. Il est inscrit au Registre des Associations du Tribunal d'Instance de Mulhouse, Volume N°24, Folio N°27 (Réf. TI de Huningue) et est affilié à la Fédération Française de Karaté (FFKDA) sous le N° 0680653. Comme le dojo de Bâle, il n'a pas d'intérêts commerciaux et ses enseignants et dirigeants sont bénévoles.

DEUXIEME DOJO A MULHOUSE

La Ville de Mulhouse soutient efficacement ses associations. Non seulement nous percevons une subvention annuelle depuis la création du club, mais la mairie nous alloue -gratuitement- et pour la troisième saison consécutive, un deuxième dojo!

ACTIVITES

Le club de Bâle, devenu entretemps le Klub "KDS-Basel", a également créé un deuxième dojo (juin 2010). Les membres des 2 dojos Français et des 2 dojos Suisses n'en forment en fait qu'un seul, tant les échanges sont fréquents et le désir de progresser sur la voie du Karaté-Do Shotokaï intense des deux côtés de la frontière. Il en va de même en ce qui concerne les nombreuses participations aux stages en France et à l'étranger. Last but not least : l'intérêt pour l'accent mis sur les aspects spirituels du Karaté-Do et celui pour la pratique de la méditation sont également bien partagés entre les pratiquants des deux (trois) pays.

Senseï à Mulhouse : depuis 2011 le stage international annuel de Mulhouse a désormais lieu sous la direction de Me Harada qui reconnait ainsi le sérieux de notre pratique.

Commentaires